AG Bilan 2017

aoû 20, 2018 / 0 comments
ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU FPPN
---------------------------------------
Bilan de l’exercice social clos au 31 décembre 2016
---------------------------------------
CEREMONIE D’OUVERTURE
-------------------------------------
Allocution
KADJANE Amouyé Jacques
Commissaire Divisionnaire de Police
Médaillé d’Honneur de la Police Nationale
Directeur Général du Fonds de Prévoyance
de la Police Nationale
Afrik Land Hôtel-Gd BASSAM
Mardi 04 Avril 2017
L’émotion est grande pour moi en ce jour du Mardi 04 Avril 2017, date historique pour moi-même, pour le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale et pour la Police Nationale en générale. Cette émotion m’étreint en ce qu’elle est chargée d’histoires, de symboles et d’engagements ; mais aussi au regard de l’importance et de la grande qualité des autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses dont la présence ce jour rehausse le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale et achève de convaincre quiconque que cet instrument de solidarité entre Policiers refait surface.
Oui Mesdames et Messieurs, nous nous souvenons qu’un certain Vendredi 04 Avril 2014, le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale, qui souffrait depuis plus d’un quinquennat d’une étrange maladie invalidante, procédait à la prise de fonction de ses nouveaux dirigeants comme pour dire qu’il changeait de thérapeute.
La symbolique de la densité des invités présents aujourd’hui, est le bilan des engagements que nous avions pris il y a exactement trois(03) ans. C’est pourquoi Monsieur l’Inspecteur Général, il m’est agréable de saluer et de témoigner toute ma reconnaissance et ma gratitude au Ministre d’Etat Hamed BAKAYOKO pour avoir accepté que cette cérémonie soit placée sous son parrainage,
Merci à Monsieur le Ministre d’Etat pour sa présence constante à tous les rendez-vous pour la promotion et le développement du Fonds de Prévoyance de la Police Nationale, notre mutuelle, pour sa sollicitude et pour l’assistance qu'il ne cesse d’apporter à la Police Nationale. Il ouvert de grands chantiers pour une bonne chirurgie esthétique de notre police afin qu’elle réponde aux attentes des populations engagées résolument pour l’émergence de notre Pays.
Monsieur l’IGSP,
Pour avoir une police intègre, efficace et efficiente dans ses actions, pour reconquérir la confiance de la cité, et avoir une bonne police de proximité à l’horizon 2020,la police d’aujourd’hui doit poursuivre sa mutation, elle doit se resocialiser quitter les entiers de la politique pour répondre aux aspirations des populations qu’elle est censée protéger dans les normes et standards internationaux.
Merci, Monsieur le Directeur de Cabinet représentant Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale tutelle administrative des Mutuelles Sociales de Cote d’Ivoire qui nous honore de sa présence distingué et son engagement aux côté de la Police Nationale.
Nos remerciements vont aussi et surtout à l’endroit du Contrôleur Général de Police Monsieur le Ministre DJA Blé Joseph, Inspecteur Général des Services de Police qui vient de sillonner les services de police pour vivre le quotidien de ses hommes et de Monsieur le Commissaire Divisionnaire Major de Police Youssouf KOUYATE, Directeur Général de la Police Nationale qui travaillent à l’apaisement des Policiers par sa forte implication dans la recherche de solutions rapides à certains problèmes qui ne sont que des volcans latents, à l’amélioration des conditions de travail, de vie difficiles eu égard au manque de logements de fonction et de matériels suffisants pour accomplir au mieux les taches à leur assignées.
Je fais constater la présence remarquée des Doyens de premières heures du FPPN, cet instrument de solidarité qu'ils ont créé et porté de bout de bras. Si aujourd'hui les Policiers de Cote d'Ivoire peuvent se soigner décemment, c'est grâce à ces pionniers que nous devons ovationner :
· Le Contrôleur Général à la retraite GONDO Troh Emile, ex-IGSP
· Le Commissaire Divisionnaire major a la retraite YOUSSOUF Coulibaly, 1er Directeur Général du FPPN
· Le Contrôleur Général à la retraite YAO Kouassi, ex-IGSP, ex-PCA du FPPN
Je salue fraternellement mes confrères, Messieurs les Directeurs Généraux de la MUGEFCI et du FPM qui ne ménagent aucun effort pour accompagner leur benjamin, le FPPN chaque fois qu’il a eu recours à eux.
Je salue aussi avec beaucoup de considération, des Pionniers du les Directeurs Généraux de la MUGEFCI et du FPM qui ne ménagent aucun effort pour accompagner leur benjamin, le FPPN chaque fois qu’il a eu recours à eux.
Je salue et je rends un vibrant hommage aux différents partenaires du FPPN notamment :
· les prestataires médicaux qui malgré le poids de leurs créances ont accepté de reprendre du service, de reprendre les conventions d’assistance médicale, et la prise en charge des policiers et leurs familles
· les partenaires financiers la BOA-CI qui a fait du Fonds de Prévoyance de la Police Nationale son principal allié ;je pu vous annoncer qu’au moment où se tient cette Assemblée, la BOA a commencé les remboursements aux souscripteurs Azureenne-Sophia. Eco bank qui nous a permis de procéder a plusieurs remboursements
· Les opérateurs immobiliers ADDOHA et ALLIANCE IMMOBILIER
· Les mutuelles d’assurances SAHAM ASSURANCE VIE et SAHAM ASSURANCE
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,
La problématique qui découle de l'évolution récente du cadre normatif de la protection sociale dans notre pays, enjoint les acteurs du secteur des mutuelles, notamment, d'être de plus en plus performants, en répondant aux attentes des populations ivoiriennes, à commencer par celles qui bénéficient déjà d'une certaine couverture contre les aléas sociaux.
Il en est ainsi des policiers que le Fonds de Prévoyance de la Police Nationale (FPPN) a en charge de couvrir contre la pauvreté en général et contre le risque maladie, en particulier.
En effet, avec l'entrée en vigueur de la Loi instituant la Couverture Maladie Universelle (CMU), nos attitudes managériales se veulent, de se hisser à un niveau honorable pour voir réaliser le vœux du Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, de faire de la Côte d'Ivoire, un pays émergent à l'horizon 2020, avec des populations en bonne santé, ou à tout le moins, bénéficiant d'une couverture acceptable contre la vulnérabilité et la précarité sociales.
C'est à ce stade de mon propos que, plus que jamais, nous devons nous interroger sur, entre autres questions non moins importantes, les stratégies nouvelles, sinon adaptées que le FPPN doit mettre en œuvre, pour justifier d'avantage sa place dans ce contexte nouveau qui exige de nous, une capacité opérationnelle et appropriée.
Aussi, la présente Assemblée Générale, devra-t-elle s'inscrire dans une dynamique d'ajustement et d'adéquation des activités du FPPN, dans une parfaite synergie avec nos moyens, et cela dans la perspective d'une amélioration continue de nos prestations, en passant par une optimisation conséquente de notre fonctionnement.
Sans préjuger de la teneur de vos échanges au cours de la présente Assemblée, chers délégués, il me plait de signaler que nul ne peut douter de la profondeur et de la pertinence de vos délibérations, si je m'en-tiens à la qualité des personnalités que vous incarnez, tous autant que vous représentez.
Dès lors, afin de ne pas m'éterniser à ce pupitre, qu'il me soit permis de vous adresser, encore une fois, mes remerciements les plus vifs et les plus chaleureux, d'avoir répondu massivement à la convocation de cette Assemblée Générale.
En ma qualité de Président du Comité d'Organisation, je puis vous dire que mon équipe et moi-même, sommes à votre entière disposition tout au long des travaux et vous prions de bien vouloir nous excuser ou nous accorder votre indulgence pour tout désagrément éventuel, certainement indépendant de notre volonté.
 
Je vous remercie de votre très aimable attention